Nicolas Messner photographe

ENTRE DEUX RIVES

Janvier 2016 / January 2016

Il est des villes qui intriguent ou qui surprennent, et qui pour les mêmes raisons souvent font rêver. L'Europe regorge de ces endroits chargés d'histoire, où chaque immeuble pourrait faire l'objet d'un roman à lui tout seul. Budapest en Hongrie peut sans conteste entrer en bonne place dans cette catégorie de lieux à la fois étranges, exubérants, intro et extravertis à la fois, enchantés.

 

J'aime me promener ici et ailleurs. J'aime prendre le temps de humer l'atmosphère, parfois malheureusement un peu surchargée de gaz d'échappement il est vrai. J'aime parcourir des kilomètres de bitume, en imaginant que je mets mes pas dans ceux d'illustres femmes et hommes qui sont aussi venus se promener sur les bords du Danube.

 

Je me rends dans la capitale hongroise plusieurs fois par an et je prends toujours le temps de la flânerie, ne serait-ce que le temps d'un petit tour le long du fleuve et autour du pont 'Széchenyi lánchíd' (Chain Bridge) qui unit Buda est Pest. Photographié et re-photographié des millions de fois sans doute, le pont n'a plus beaucoup de secrets, mais il a toujours la possibilité de trouver un nouvel angle, associé à une ambiance, en l'occurrence ici en plein cœur de l'hiver, pour redonner un coup de 'différent' et apporter une nouvelle vision à ces lieux passionnants.

 

J'y retournerai encore. Je me promènerai encore et je chercherai une fois de plus à immortaliser ce qui par définition est éphémère. 

There are cities that intrigue or surprise, and for the same reasons often make you dream. Europe is full of those places, full of history, where each building might be a novel in itself. Budapest in Hungary can definitely enter in such a place that can be exuberant, intro and extroverted at once, enchanted.


I like to walk here and there. I like to take time to smell the atmosphere, sometimes unfortunately a bit overloaded with pollution. I like to walk along kilometers of asphalt, imagining that I put my feet in those of illustrious women and men who also came to walk on the Danube's banks.


I travel to the Hungarian capital several times a year and I always take the time to linger, at least to take the time of a walk along the river and around the  'Széchenyi lánchíd' Chain Bridge that unites Buda and Pest. Photographed and re-photographed probably a million times, the bridge has a not more secrets, but there is always the possibility of finding a new angle, combined with an atmosphere, in this case here in the heart of the winter, to give a 'different' approch and bring a new vision to these exciting places.


I will be back in Budapest again. I will walk and I will try once again to capture what is ephemeral by definition.

 

 

Retrouvez mes images sur - Find my images on

  © Nicolas Messner 2010 | Mentions légales | Webmaster | Créé par Nicolas Messner avec MasterEdit®